Les Mutilations Sexuelles Féminines

Contacts pour plus d’informations et/ou de soutien

Les organisations suivantes fournissent informations et soutiens concernant les MSF/E en Allemagne:

 Pour contacter notre département „Mutilation sexuelle féminine“ :

Madame Idah Nabateregga est la responsable du département travaillant contre les MSF à TERRE DES FEMMES, Berlin.

Si vous avez la moindre question, vous pouvez nous contacter par email à:
fgm@frauenrechte.de ou contacter directement Madame Idah Nabateregga par téléphone au: 030 / 40 50 46 99-0.

Vous pouvez également nous contacter par voie postale, à l’adresse suivante:

TERRE DES FEMMES
Referat gegen weibliche Genitalverstümmelung
Brunnenstraße 128
13355 Berlin

Nos revendications

• A l’international: Nous demandons que les MSF soit interdites. Les recherches sur les zones concernées et sur les conséquences psychologiques des MSF ainsi que les besoins des femmes touchées et les stratégies pour mettre fin aux MSF doivent être promues et mises en pratique. Nous exigeons la mise à disposition d'un soutien financier pour lever des projets de sensibilisation et d'éducation dans les régions où les MSF sont encore largement acceptées et pratiquées.

• Migration: les personnes migrantes originaires de pays où les MSF sont hautement pratiquées doivent être informées et formées sur la protection juridique et les services de soutien disponibles en Allemagne mais aussi sur les droits des femmes et des filles et les effets néfastes des MSF/E . Nous considérons également que les MSF sont une raison pour demander asile et un droit de résidence permanente.

• Prévention: Experts et professionnels en contact avec les filles et femmes ayant subi une MSF tels que les éducateurs, les médecins, les sages-femmes, les travailleurs sociaux, les agents de police doivent recevoir une formation de sensibilisation sur le sujet au cours de leurs études ou de leurs formations. Les institutions et les autorités doivent pouvoir réagir rapidement et de manière appropriée.

• Conseil et soutien: L’accès aux centres d’accueil et de soutien qualifiés doit être assuré à l'échelle nationale. Les soins et le suivi médicale et psychologique y compris pour les procédures médicales de réparation devraient être couverts par les prestataires d'assurance-maladie sans co-paiement ou frais supplémentaires. Il est également impératif que les mères ayant subi une MSF soient informées au plus tôt des conséquences que peuvent avoir les MSF/E sur leurs filles.

Notre engagement pour l’abandon des mutilations sexuelles féminines

© fotolia - poco_bw© fotolia - poco_bwLa MSF/E est une grave violation des droits humains des filles et des femmes. La pratique est fondée sur une différenciation et une discrimination entre les sexes et est gravement nuisible à la santé. Les droits humains sont applicables à toutes les filles et les femmes à travers le monde, quelle que soit leur culture. Ces droits doivent donc être appréciés et protégés sans exception ou limitation fondée sur le sexe, l'identité, la race, la culture ou la situation géographique.

Depuis sa création en 1981, TERRE DES FEMMES s’oppose avec véhémence contre les MSF/E.

Notre engagement et nos actions se traduisent par:

  1. L'organisation de séminaires, d’ateliers et de formations professionnelles sur le sujet
  2. L'échange d'informations et de bonnes pratiques avec nos partenaires
  3. Le soutien à des associations locales luttant pour l'abandon des MSF, comme par exemple les associations AIM en Sierra Leone et Bangr Nooma au Burkina Faso.
  4. La sensibilisation des communautés et des professionnels clés touchés par la pratique
  5. Le recrutement et la formation d’agents CHANGE dans le cadre des programmes européens CHANGE et CHANGE Plus afin qu’ils deviennent des ambassadeurs promouvant un changement de comportement au sein de leur propre communauté.
  6. La mise en place d’un dialogue communautaire pour accélérer le changement sur le long terme
  7. La mise en réseau des actions. Nous sommes, par exemple, membre de INTEGRA - réseau allemand d'associations travaillant pour l’abandon des MSF - et du réseau européen END-FGM qui promeut un changement de comportement au sein de l'UE.

Ensemble, nous pouvons mettre fin aux MSF/E – Rejoignez-nous!

Ensemble, nous pouvons aider les femmes touchées et protéger les filles à risque. Grâce à des efforts communs, nous pouvons renforcer le droit des femmes et des filles.

TERRE DES FEMMES a parcouru un long chemin et nous apprécions chaque étape que nous avons parcouru ensemble. Cependant, « une génération sans MSF/E » est encore un idéal. Il reste encore énormément à faire tant au niveau national qu’au niveau international et nous comptons sur chaque soutien possible pour mener à bien notre combat!

En faisant un don, en se livrant à nos activités bénévoles, en s'informant ou en diffusant nos informations sur les MSF/E, vous pouvez contribuer à la création d'un monde où les filles peuvent grandir libre et intact, un monde dans lequel les femmes dont les droits ont été bafoués et violés peuvent trouver un soutien approprié.

Le 6 février a été déclaré Journée Internationale «Tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines » venant compléter la «Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes» du 25 Novembre et la «Journée internationale de la femme » du 8 Mars. Ces journées sont autant d’occasions pour TERRE DES FEMMES de mener des actions publiques afin d’attirer l'attention sur nos revendications.

Nous vous invitons à vous engager à nos côtés pour l’abandon des mutilations sexuelles féminines!

 

Les Cooperations internationales

Dans le cadre du projet coordonné par TDF et l’association Bangr Nooma au Burkina Faso, des activistes sont entrainés afin de convaincre les communautés villageoises concernées d’abandonner la pratique. © Rakieta PoygaDans le cadre du projet coordonné par TDF et l’association Bangr Nooma au Burkina Faso, des activistes sont entrainés afin de convaincre les communautés villageoises concernées d’abandonner la pratique. Photo: © Rakieta PoygaDepuis la fondation de TERRE DES FEMMES, nous soutenons des organisations de protection des droits des femmes qui travaillent en faveur de l’abandon des mutilations sexuelles féminines en Afrique. Grâce aux financements, les femmes et les filles concernées gagnent en autonomie et en droits

Les organisations avec lesquelles nous travaillons sont dirigées et organisées par des femmes autochtones. TDF n’intervient ni dans le fonctionnement interne des structures ni dans les approches et orientations de ces dernières qui sont dessinées de manière indépendante. Le soutien de TDF constitue un processus plus général d’apprentissage de femmes au delà des frontières nationales et des différences culturelles. Il s’agit d’un échange mutuel.

Nous soutenons actuellement deux associations qui plaident pour l’abandon des MSF: Bangr Nooma au Burkina Faso parrainé depuis 1997 par TERRE DES FEMMES et AIM en Sierra Leone parrainé depuis 2009.

Les mutilations sexuelles féminines/Excision

Les mutilations sexuelles féminines sont une violation fondamentale des droits humains des filles et des femmes. Elles décrivent une pratique consistant à exciser les parties génitales de ces dernières afin de contrôler leur sexualité.

Une recherche récente de l’UNICEF révèle que 200 millions de filles et de femmes dans le monde sont victimes de MSF/E. Cependant, nous estimons que la plupart des cas ne sont pas recensés. En effet, des études extensives existent seulement en Egypte, en Irak et dans la région sub-saharienne alors que les recherches les plus récentes nous apprennent que les MSF sont largement pratiquées dans plusieurs pays du Moyen-Orient et d’Asie du Sud-Est. En Europe, les filles sont exposées au risque d’être illégalement mutilées à l’étranger ou en Europe même.

Sur cette page, vous trouverez des informations en détails sur les mutilations sexuelles féminines, les zones concernées ainsi que des informations de prévention et de soutien pour les victimes de MSF/E.

Vous pouvez contribuer à nos actions afin que les filles menacées de subir la pratique grandissent libres et que les femmes victimes de MSF trouvent le soutien et l’aide appropriée.

Soutenez notre engagement contre cette grave violation des droits humains.

Nous sommes engagés pour que les résolutions des Nations Unies pour l’abolition des MSF soient mises en œuvre. Nous travaillons également pour que les professionnels en contact avec les victimes des MSF en Europe soient assez informés et formés pour prendre en charge de manière appropriée les filles et les femmes concernées. Nous voulons donner une voix à toutes les jeunes filles et toutes les femmes concernées et défendre ainsi leurs intérêts. Nous veillons à ce que les politiciens reconnaissent l’importance de ce sujet afin d’assurer une société juste et équitable. Nous affirmons que les mutilations sexuelles féminines continueront là où la pratique est banalisée et ignorée.

Les mutilations sexuelles féminines ne seront abandonnées seulement si nous travaillons ensemble.

Soutenez-nous!